Missions internationales

UNSCOM

Par notre engagement au-delà des frontières, nous apportons une contribution importante aux interventions dans les régions en crise et soutenons les efforts déployés par la communauté internationale en vue d’améliorer la sécurité. Les missions effectuées à l’étranger servent également les intérêts de la Suisse, car elles permettent d’acquérir l’expérience du terrain, de travailler sur des échantillons réels et d’échanger des expériences avec des spécialistes du monde entier.

Prix Green Star du PNUE

En tant qu’institut spécialisé reconnu d’un pays neutre, nous avons été appelés par l’ONU à intervenir dans le cadre de plusieurs missions environnementales dans des régions en crise. En 2009, cet engagement nous a valu le prix Green Star décerné par l’ONU. Cette distinction est destinée aux individus, organisations et gouvernements qui s’engagent dans le domaine de l’environnement, assument leurs responsabilités au niveau global et interviennent pour répondre à des situations d’urgence écologique.

Exemples d’interventions effectuées au cours de ces dernières années :

2015 : En mission en Guinée avec le Laboratoire mobile européen (European Mobile Lab) afin de lutter contre l’épidémie d’Ebola

Une collaboratrice scientifique de la Section Biologie a participé en 2014 et en 2015 à une mission du Laboratoire mobile européen à Guéckédou en Guinée. Elle a analysé de nombreux échantillons prélevés sur des patients afin de vérifier la présence du virus Ebola au moyen d’une procédure de diagnostic moléculaire. Les analyses effectuées sur le terrain permettent de gagner un temps précieux pour obtenir les résultats et prendre les mesures qui s’imposent.

2013 : Projet de développement en République démocratique du Congo

En République démocratique du Congo, l’UNICEF met en œuvre depuis 2006 un vaste programme national de développement baptisé « Villages et écoles assainis ». Ce programme vise à améliorer l’approvisionnement en eau potable, l’hygiène ainsi que l’évacuation des eaux usées en milieu rural, mais également en zone urbaine. Du 25 mai au 10 juin 2013, deux collaborateurs du Laboratoire Spiez ont entrepris, sur mandat du PNUE et de l’UNICEF, d’évaluer la qualité de l’eau potable à partir de prélèvements d’échantillons et d’analyses sur le terrain. Dans les régions minières du sud en particulier, une contamination des nappes phréatiques par des métaux lourds liée à l’extraction intensive de minerai ne peut être exclue.

2012 : Mission conjointe du PNUE et de l’OCHA à Brazzaville au Congo, en collaboration avec le Corps suisse d’aide humanitaire et la Direction du développement et de la coopération (DDC)

Du 13 au 20 mars 2012, le Laboratoire Spiez a soutenu une mission conjointe du PNUE et de l’OCHA à la suite des explosions qui ont touché Brazzaville. Le 4 mars 2012, des dépôts où étaient entreposées plusieurs tonnes d’explosifs et de munitions avaient explosé. La mission avait pour but de déterminer l’impact de cette succession d’explosions sur l’environnement. À cet effet, des échantillons prélevés en ville avaient été analysés. Certains avaient été conditionnés et expédiés en Suisse pour des analyses plus approfondies. Il s’agissait de déterminer où les métaux lourds et débris d’explosifs, aux effets toxiques pour l’homme et l’environnement, avaient été disséminés.


Vers le haut