Organisations d'intervention

Logo Einsatzorganisation VBS

Les équipes d'intervention du Laboratoire Spiez, qui peuvent réagir rapidement en cas d’événement ABC, sont opérationnelles depuis plus de 25 ans et n’ont cessé d’améliorer leur savoir-faire, notamment par des exercices communs avec des partenaires étrangers. La Centrale nationale d’alarme (CENAL) est l’organe chargé de convoquer l’EEVBS.

Nos équipes d’intervention sont à la disposition des forces suisses de première intervention (défense chimique, police, services sanitaires, etc.) afin de leur apporter rapidement conseil et soutien dans des situations ABC spécifiques. Elles se composent d’experts volontaires du Laboratoire Spiez et du Centre de compétences NBC-DEMUNEX de l’armée. Ces équipes spéciales ont pour but d’offrir en temps utile un soutien efficace aux forces d’intervention sur le terrain.

Les équipes d’intervention sont déployées par la CENAL, rattachée à l’OFPP, et disponibles 24 heures sur 24. Dans un délai très court après l’alarme, nos spécialistes A, B et C peuvent conseiller, par téléphone, la direction de l’intervention sur place.

Nos équipes d’intervention s’appuient sur les compétences acquises par leurs membres dans le cadre professionnel et extra-professionnel. Des exercices organisés régulièrement en Suisse et à l’étranger garantissent une amélioration continuelle du savoir-faire.

A-EEVBS

L’A-EEVBS est un élément d’intervention de la Confédération en cas d’événement radiologique ou nucléaire. Dans le cadre de l'Organisation fédérale d'intervention en cas d’augmentation de la radioactivité, l’A-EEVBS remplit sa mission sur le terrain, alors que le Laboratoire Spiez procède aux analyses en laboratoire fixe. Ce groupe d’intervention est constitué d’une vingtaine de spécialistes volontaires. Le laboratoire de défense NBC 1 de l’armée, une formation de milice, apporte son soutien en cas d’intervention prolongée ou de grande quantité d’échantillons. Quatre-vingts spécialistes A sont ainsi disponibles à bref délai.

B-EEVBS

Les spécialistes de la Section Biologie instaurent actuellement une disponibilité opérationnelle pour les événements biologiques et établissent en parallèle les capacités de mesures du nouveau laboratoire de sécurité biologique. Ils concentrent plus particulièrement leurs activités sur les agents biologiques pathogènes du groupe 4 (classe de risque), qui comprend des virus hautement contagieux comme Ebola et Marburg.

C-EEVBS

Depuis janvier 2000, cette unité prête main-forte aux forces d’intervention cantonales lorsque, durant la gestion d’un événement, la présence d’agents chimiques de combat est suspectée. Au plus tard une heure après l’alarme, une équipe d’intervention du C-EEVBS est prête à quitter le Centre ABC de Spiez et à se rendre rapidement sur le lieu du sinistre au moyen de son propre véhicule d’intervention ou d’un hélicoptère de l’armée. Les membres du C-EEVBS ont été formés à la manipulation d’agents chimiques de combat et sont capables de se déplacer en sécurité sur territoire contaminé. Ils déterminent l’étendue et le degré de contamination et prélèvent des échantillons aux fins d'investigations au laboratoire d'analyses accrédité de Spiez. Le groupe d’intervention C offre ses conseils téléphoniques vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Une telle prestation est importante, car l'adoption des mesures adéquates dans les premières minutes s’avère déterminante pour l’évolution des événements en cas d’attentat aux nervins.


Vers le haut